Au cours des 15 dernières années, le marché de l’art a connu de profondes mutations : développement spectaculaire du volume des échanges, apparition de nouveaux acteurs internationaux, évolution du goût avec une prédominance de plus en plus marquée pour l’art moderne et l’art contemporain que vient nous rappeler presque chaque mois l’annonce de nouveaux records pour la vente aux enchères des œuvres de tel ou tel artiste. 

Comment expliquer et interpréter ces tendances ? L’art est-il devenu une forme de placement financier ou reste-t-il comme il le fut si longtemps un domaine à part ? Quels sont les enjeux de ces évolutions pour le marché de l’art français ?

Date : 24 septembre 2013